Blue%2520Sofa_edited_edited.jpg

Blog

Rechercher
  • Cécile

La mélatonine, l'hormone du sommeil

Dernière mise à jour : 21 juin


La mélatonine, l'hormone du sommeil
La mélatonine, l'hormone du sommeil

Hormone sécrétée en l'absence de lumière

La mélatonine suit un rythme circadien, c'est-à-dire que sa sécrétion suit un cycle de 24h avec un début de sécrétion lorsque la lumière décroît et va contribuer à l'endormissement en favorisant le déclenchement du sommeil.


Sa sécrétion dépend d'un neuro-transmetteur:la sérotonine

En effet la synthèse de la mélatonine passe par une sécrétion préalable de sérotonine qui est activée en fin de journée, vers 17h.

Son précurseur est un acide aminé essentiel: le tryptophane qui doit donc impérativement être apporté par l'alimentation car notre corps en a besoin dans de nombreuses réactions biologiques et notamment dans celle de l'induction du sommeil.

Ceci montre bien encore une fois l'importance de faire attention à ses apports nutritionnels car ils impactent nécessairement notre qualité de vie et dans le cas présent notre qualité de sommeil.


En moyenne l'organisme sécrète de la mélatonine de 22h à 7h du matin

Elle atteint son pic de sécrétion maximale entre 2h et 4h du matin, ensuite sa concentration diminue progressivement avec le lever du jour au profit du cortisol pour devenir quasiment nulle au petit matin.


Avec l'âge la production de mélatonine diminue

En effet, la mélatonine est produite en grande quantité au cours de l'enfance puis elle va diminuer tout au long de la vie et peut expliquer les nombreux troubles du sommeil qui apparaissent en vieillissant.


Il est capital en cas de troubles du sommeil et ceci quelque soit l'âge de s'intéresser à la synthèse de la mélatonine, en vérifiant en premier lieu, le régime alimentaire pour savoir si les apports permettant sa synthèse sont suffisants ou pas.

En effet un réglage alimentaire est le point de départ à la gestion des troubles du sommeil.

En fonction du type de troubles (problème d'endormissement, réveils nocturnes ou matinaux) et si la carence en mélatonine est avérée et non réglée par l'alimentation, on pourra supplémenter en mélatonine en choisissant la forme la plus adaptée (libération rapide, immédiate, prolongée...) et ceci peut être déterminé lors d'un accompagnement naturopathique.


A très vite


Cécile

32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout